Archive pour la catégorie 'l’amour-passion'

Point G / La fin du mythe ?

celles qui disent l’avoir trouvé sont des menteuses ! Une étude de chercheurs du King’s College à Londres, démontre que le point G, véritable saint-Graal érotique n’existe pas. l’expérience menée sur 1800 soeurs jumelles prouve que la localisation de cette zone érogène reste très subjective. L’orgasme serait-il une vue de l’esprit ? C’est surtout la preuve que le plaisir au féminin n’a rien de mécanique.

 

Source : Femme Actuelle n° 1322

SAINT-PAUL

photostpaul.jpgphotostpaul2.jpgphotostpaul5.jpg 

 

photobaiser.jpgphotobaiser1.jpgphotolucky.jpgphotocheval.jpgphotocheval2.jpgNess ayant repris ses esprits, nous voilà à faire les touristes tous les 2 ….euh ! tous les 3 à SAINT PAUL ; c’est bien la première fois que je vois cette cité historique sans monde !!!! l’été c’est incirculable et mêmeen cette saison ; mais le soleil ne se montrant que très peu, cela n’incite pas les touristes à visiter SAINT PAUL d’autant que les pavés humides sont dangereux : on glisse assez souvent !!!!

Depuis que je suis venue en ce village, des statues nouvelles sont apparues ; FOLON, un cheval et deux figures dont les lèvres se rejoignent pour un baiser.

Demain ce sera peut-être Nice …….on verra selon le temps ; il ne neige pas, il pleut rarement, mais par rapport à l’année dernière à la même époque, le soleil est caché et il ne fait que 9° ; l’année dernière on avait 18° !!!!

L’ENVOL – FOLON

 photofolon41.jpg

 

photofolon11.jpg

 

 

 

AIMER

le verbe « aimer » est difficile à conjuguer :

 

- son passé n’est pas simple,

-son présent n’est qu’indicatif,

-et son futur est toujours conditionnel

Jean Cocteau

C’est quoi l’amour ?

Dis, Papy, toi qui a bien vécu, c’est quoi pour toi l’amour ? demande le jeune adolescent à son pépé de 80 ans

- C’est simple : à 20 ans, c’est MMS

- à 40 ans, c’est MMS

- à 60 ans, c’est MMS

et à 80 ans, c’est toujours MMS

- Tu peux m’expliquer Papy ?

- Eh bien, à 20 ans, c’est matin, midi et soir ;

- à 40 ans, mardi, mercredi et samedi

- à 60 ans, mars, mai, et septembre

- et à 80 ans c’est …………………. mes meilleurs souvenirs !

TRISTAN ET ISEULT – L’IMPOSSIBLE AMOUR

Tristan et Iseult, le premier et le plus beau de nos romans d’amour, donne une large place à la Bretagne. Allié du roi Marc’h de Cornouailles, le prince Rivalen de Bretagne tombe amoureux de la soeur du souverain. Tous deux s’enfuient en Armorique ou Tristan voit le jour. Enlevé par des marchands nordiques sur la côte bretonne, le jeune homme échoue en Cornouailles ou il gagne l’affection du roi son oncle. Lorsque ses amours avec Iseult le condamnent à l’exil, Tristan se réfugie en Bretagne « dans son pays » précisent les textes. De là, il s’embarque à plusieurs reprises vers l’Angleterre pour revoir sa bien-aimée. lorsque la reine Iseult apprend le mariage de son amant, elle découvre qu’il a épousé une autre Iseult, fille du Duc de Bretagne. En Bretagne encore, Tristan reçoit sa mortelle blessure. Iseult, qui seule peut le guérir, s’embarque à Londres et navigue dans la Manche avant d’arriver en Bretagne, ou les vents  contraires et la jalousie de l’épouse de Tristan, scellent le sort des amants.La tradition veut que la Baie de Douarnenez ait vu la mort de Tristan et d’Iseult et que l’Ile Tristan ait abrité leur tombe avant que Marc’h ne ramène leurs corps en Cornouailles.

 

COUPLE PARFAIT

« Ma femme et moi avons enfin atteint une parfaite compatibilité sexuelle : hier soir, nous avons tous les deux eu mal à la tête exactement en même temps »

L’AMOUR

Il y a deux sortes d’amour :

L’amour insatisfait, qui vous rend odieux ….

Et l’amour satisfait

Qui vous rend idiot ………..!

Colette
 

mariée à 8 ans !

scan10124.jpg

Qui peut dire qu’il a fait mieux surtout dans la France profonde, voilà plus de 50 ans !! oui, je me suis mariée à 8 ans ….mon premier mariage !…croyez moi, si vous le voulez ou non, j’étais très émue… nous formions un beau couple, Jean-Claude G….. et moi-même, ça oui ….je l’aimais …comme on aime à 8 ans ….oh pardon …comme on aimait à l’époque à 8 ans ! c’est-à-dire secrètement, avec la peur que les parents et l’élu s’en aperçoivent …imaginez : la honte !!! à cet age la, ça ne devait pas exister ces choses là !!!!! ….aujourd’hui, très sérieusement, on demande à nos petits jeunes, dès qu’ils ont atteints 6-8 ans, s’ils ont un « petit copain» ou « une petite copine » et tout simplement, tout naturellement, ils vous répondent oui ou non sans aucune gêne ….mais avant….. y’a pas à dire, les sentiments à cet age, c’était du « dévergondage »…… de la part de la fille bien entendu !!!!

Lui, , ne m’a jamais rien dit non plus, mais à la récréation, quand nous jouions, j’avais bien compris que les frôlements, les regards qui s’attardaient sur moi, étaient un signe !!!! pas de doute je lui plaisais…il ne faisait pas cela à une autre camarade …donc c’était bien un genre d’appel ; quel age avait-il donc ? 1 ou 2 ans de plus que moi me semble t-il ; blond, le charme slave (ses parents étaient d’origine polonaise) grand …oui, oui, bien plus grand que moi ….beau, beau, beau ….comme un dieu!!!! rire

Faut croire que la maitresse d’école avait compris nos codes ; voilà que dans la pièce de théatre, que ma classe devait jouer, le jour de la remise des prix, il devait y avoir un couple de mariés : nous avons été choisis …quelle joie pour moi, quelle émotion ! j’allais me marier avec le garçon qui me plaisait le plus …l’odeur des « petites fleurs bleues » collait à ma peau …le soir je m’endormais la tête remplie de mots doux et tendres que je rêvais d’entendre un jour …..  

Les parents étaient mis à contribution pour les costumes ; celui de l’heureux époux a dû être fait par les siens, je ne me souviens plus de ce détail ; quant à ma belle robe avec la traine c’est maman qui les a confectionnés ; maman n’avait pas son pareil pour coudre et tricoter; très douée ma mère ;quand je pense qu’aujourd’hui ses pauvres mains l’ont lachée après deux opérations du nerf carpien, faites trop tardivement, cela ma retourne, me bouleverse ….dans le fond, elles lui ont peut-être dit « stop, tu nous a fait trop travaillé » !

On était pas riches ; pas les moyens d’acheter du tissu de dentelle, ou autre taffetas, velours et j’en passe ; alors dans une paire de rideaux qui avaient cesser de remplir leur rôle d’embelisseur de fenetres, elle a confectionné ma tenue et la traine et ce fut je pense la plus belle robe de mariée qui n’ait jamais été cousue …vraiment forte la « Coco Chanel de Douchy» et pas peu fière de sa création.

  Voilà c’est ainsi que nous sommes apparus tous les deux sur l’estrade au son de la marche nuptiale qui, oh sacrilège, était ponctuée par moments, de « couac » « couac » couac » …Le phono, vieux de bon nombre de générations de gamins, criait « grace » !

 On m’avait offert un beau bouquet de fleurs du jardin. ; je me souviens que je tremblais un peu …d’ailleurs c’est surement pour cela que j’ai marché sur le bas de ma robe et que j’ai fait un faux pas !! il n’y a pas que le tourne-disque qui a fait un « couac » ……….heureusement le prince charmant m’a retenu fermement …ah mais, il était déjà musclé …j’vous le dis, un « Sanson » mon amoureux ….je me suis remise sur mes deux pieds ..les joues rouges car évidemment gênée !…qu’allait-il penser de moi ?? qu’il avait une idiote au bras ? qu’il se mariait avec une « peczouille » ?? aille aille aille ……on m’avait bien dit que le jour de leur mariage, ce n’était jamais les mariés qui s’amusaient vraiment !!!!!

Ce jour là j’ai donc eu un avant-gout de ce que serait plus tard, mon mariage d’adulte que je comptais bien concrétiser avec le même « élu de mon cœur » …..mais cette fois ci je ferai bien attention à ne pas faire d’impair ; c’est ça l’expérience !!!! rire …..

La vie bien entendu, en a décidé autrement …..je me suis unie officiellement  plusieurs fois, mais sans Jean-Claude …….Elle nous a fait prendre des chemins différents, mais, sur, sur, sur, je n’ai jamais plus connu cette chose pure, fraiche, pleine d’émotions et de sensations, , ressenties en ce si beau jour, un dimanche après-midi, dans le petit bled de mon enfance …………….

 D’ailleurs, c’est bizarre, et même à y réfléchir plus longuement pour trouver peut être  une explication à ce fait « étrange » : aucun de mes « autres » mariages n’a été célébré dans mon village  d’enfance. Ce fut le seul ;  j’avais 8 ans …………………………………. plein, plein, plein d’ illusions et de rèves

Aujourd’hui, j’ai su par ma mère, que Jean-Claude était parti dans l’au-delà.

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 


LES GENTILLES FEES

>mais si, mais si, les gentilles fées, il y en a surtout pour les femmes ……………….   lisez plutôt !!!!!

 

Une fée dit a un couple marié : Pour avoir été un couple si exemplaire depuis 25 ans, je vous accorde à  chacun un voeu.
> > > La femme dit alors : je voudrais faire le tour du monde avec mon mari adoré  > > > La fée agite sa baguette magique, et abracadabra, des billets d’avion apparaissent dans la main de la femme.
> > > Maintenant c’est au tour du mari : euh… c’est un instant très romantique, mais une opportunité comme celle-là  n’arrive qu’une fois dans la vie. Alors je suis désolé ma chérie, mais j’aimerais avoir une femme 30 ans plus jeune que moi.
> > > La femme est terriblement déçue, mais un voeu est un voeu.
> > > La fée fait un cercle avec sa baguette magique… abracadabra ! Soudain le mari a 90 ans !
> > > Les hommes sont peut-être des salauds, mais les fées sont des femmes !!! 
A diffuser sans retenue AUX FEMMES   


 

LA COMBINAISON DE SOIE EST-ELLE TOUJOURS GLAMOUR ?

désir de séduire, crainte d’en faire trop. Chez les femmes, la combinaison de soie suscite des sentiments ambivalents, subtile oscillation entre attraction et rejet. Elles la palpent avec volupté, la plaquent contre elles, dans un geste possessif, puis s’en détachent, la jugeant d’une féminité un peu excessive …… avant de changer d’avis. Chez les hommes c’est une toute autre affaire. Quoique. Chez certains, dandys raffinés jusqu’au bout de leurs derbys griffés Paul Smith, il n’est pas rare qu’elle provoque un froncement de nez proche du dégout. Trop boudoir, trop dolce vita, trop femme-femme …..Si elle est irréfutablement élégante sur les longilignes et troublante sur les androgynes, reconnaissons que la combinaison de soie ou de dentelle ne devient explosive que sur les pulpeuses. Et c’est là toute sa particularité : tissés autant de fantasmes que de soie, ces quelques grammes d’étoffe glissante ne laissent aucune libido indifférente. Pour le meilleur ou pour le pire : en électrisant le désir des uns ou en réfrigérant celui des autres.

Source : « Psychologie » Flavia Mazelin Salvi

Image de prévisualisation YouTube

ooOoo

Je ne crois pas manquer de respect à mes parents, en souriant à la lecture de ce texte et admirant Stéphane Audran, une des plus belles femmes du cinéma de l’époque….pourquoi je souris ???? Papa offrait à maman à chaque anniversaire et à chaque fête des mères, une combinaison….non pas de soie car il n’avait pas les moyens d’acheter un article dans cette pure merveille d’étoffe qu’est la soie, mais en nylon, ressemblant à la soie ; maman savait donc ce qu’elle allait avoir de papa pour sa fête !!! au bout d’un certain nombre d’années, elle en avait un peu assez …..des combinaisons qui ne s’usent pas !!!!!!! résultat : elle en avait tout un tas dans son armoire car, si vous avez lu des articles sur mes parents, dans « mes pages précédentes », vous avez pu vous rendre compte que maman avait autre chose à faire que de se vêtir tous les soirs d’une combinaison et de faire des « effets spéciaux » à papa ….je ne dis pas que cela ne devait pas se produire quelque fois, mais pas au point d’user toutes les combinaisons !!!!!!alors quand nous sommes devenus adultes, nous dirigions mon père sur une idée de cadeau autre que cet « objet de volupté »…..ou censé l’être ! mais rien à faire la combinaison l’emportait toujours haut et fort sur les « concurrences de cadeaux » et même encore plus fort, il arrivait à nous convaincre d’aller l’acheter nous mêmes, se fiant à notre gout, ma soeur ou moi ; il nous donnait des » sous » et avec cela nous devions rapporter la plus belle combinaison,avec de la dentelle (il y tenait beaucoup) car je dois dire que là, lui qui était très près de son argent, ne l’était plus pour maman, ou tout au moins, et c’est avec le recul que j’ai compris cela, pour cette « parure sensuelle » qui  devait, au fond, le faire fantasmer ! mais nous bien sur, enfants de cette génération d’avant, nous étions loin de comprendre cette chose, et  mon père étant d’une pudeur excessive, n’aurait jamais fait allusion à « pourquoi son gout pour les combinaisons ? » devant nous, ni même devant ma mère …… c’était à elle de comprendre je pense, le « signe », « l’appel muet » de mon père……. enfin disons que moi, personnellement, j’analyse ainsi le gout de mon père, pour ces « quelques grammes d’étoffe glissante » !!!!

Pourtant, pourtant  ……………………..rire, rire, rire ……………………………je suis sure, sure, sure qu’il n’avait pas besoin de « ce bout de chiffon brillant et doux » pour réveiller une libido déjà très active !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!  hein maman !

12345

Mairie Semur-en-Brionnais I... |
CETTE ANNEE LA ... |
Noemie's blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog intéressant
| bdmoche
| my blog