Archive pour la catégorie 'amour maternel-paternel-fratrie'

Hommage à maman

Momone,tu le sais lors de  ces derniers jours partagés avec toi, nous avons supplié tous les dieux de la terre de venir te chercher, car tu ne méritais pas cette longue fin de vie où chaque respiration devenait  un tourment. Te voir diminuer, régresser, avec le recul c’est rien s’il n’y avait pas cette souffrance qui crispe les traits et change le caractère. Dans cette chambre, où ce fut si dur de t’envahir, nous avons vécu tant de moments avec toi que nous ne seront plus jamais plus comme avant ; Nous devons pourtant bien reconnaitre que ton départ est une réalité insupportable.En fait, on n’est jamais prêt pour ça. Pour nous, pour moi, tu es vivante, et tu le resteras toujours au fond de nos cœurs ….. ; Tous ces moments précieux passés avec toi ne seront pas que des souvenirs, mais  des instants éternels ou nous pourront  à jamais nous replonger quand la peine sera trop pesante. Aujourd’hui tu t’en vas. Tu aurais dit que c’est dans l’ordre des choses ……….bien sur, mais on a du mal à l’accepter….. 

Au diable tous nos petits ressentiments…au diable nos disputes, nos incompréhensions, tout ceci ma petite mère n’a jamais empêché entre nous un amour  durable, créé faut croire, dans du béton,  indestructible et éternel.

Comme ce fut si souvent le cas au cours de ta vie, c’est  autour de toi que nous nous réunissons tous aujourd’hui,.Toi qui te croyais une mal-aimée, tu serais étonnée de voir combien de membres de la famille et d’amis ont voulu te rendre un dernier hommage.

L’énergie extraordinaire qui t’a animée tout au long de ton existence et qui – même dans la maladie -ne t’a pas quittée est à présent un trésor pour nous tous.Tu seras toujours un modèle de force,  de volonté, d’endurance, de courage ……Et nous puisons dans cette énergie pour faire face à ta disparition et au vide immense qui s’est installé en nous.

Merci  ma petite mère, ma vieille branche, ma « pouvieille » …..repose en paix et sois certaine que tu resteras toujours vivante en nous.

PAIX à ton âme ; Puisse tu  là ou tu vas, trouver enfin ce que tu as toujours cherché, ici bas …. !

 

Dure la vie ……..!Momone nous a quittée !!!!!!!!

Big bang dans mon cœur !!!!!! il va explosé : TU m’as quittée hier ….4 septembre 2016 pendant que je dormais……un petit matin ou à cette heure, tu aurais dû normalement dormir toi-aussi …..on a beau savoir que  la fin de vie des êtres chers est toute proche, on n’est pas jamais  prêts à faire face à la mort …..Tu étais tellement solide ….. »Trompe-la-Mort » on t’appelait ……et voilà, je ne peux plus fermer les yeux ou « faire l’autruche » : dès que tu as baissé la garde, la mort t’a sauté dessus ! Tu n’avais plus la force de te défendre m a pauvre petite vieille…..le combat était perdu d’avance …….et me voilà orpheline, vidée, …..on m’a arraché une partie de mon corps …..RIEN NE SERA PLUS PAREIL ; je dois aujourd’hui continuer à vivre comme une handicapée à qui il manque une jambe …

Oh certes, tout n’a pas toujours été rose entre nous maman bébémaman bébé

maman écolière

maman écolière

; du temps de notre jeunesse à toutes les deux le sang bouillonnait dans nos veines ….lors de nos grandes discussions finissant parfois voire souvent  en disputes, on pouvait sentir l’une et l’autre les « brulures » que faisaient les étincelles de nos tempéraments impétueux ! je t’ai haïe ….. tu m’as haie !!!!je t’ai fait pleurer ……tu m’as fait pleurer …..et je pleure encore encore et encore ; je t’ai fait rire…..tu m’a fait rire …….te souviens-tu des parties de fou-rires que nous avions toutes les deux  entre deux drames que la vie te faisait supporter ! car elle ne t’a pas fait de cadeaux celle-la hein ????? heureusement que nous faisions front tous ensemble ce qui t’a aidée à surmonter « l’insurmontable » la perte de 3 de tes 5 enfants !!!!!!!! On se racontait tout…….aucun secret n’existait entre nous deux ; tu es la personne qui a le plus compté dans ma vie ….Tu m’as appris plein de choses …si j’écris, je lis, je couds, je tricote, j’écoute Mozard ou Verdi, c’est grace à toi ! Si je cuisine, si j’aime la nature, c’est grace à toi ……..si je respecte autrui c’est grace à toi ……Tu étais mon phare, mon repère, ma boussole, mon ancre, ………………tu étais et resteras toujours ma MOMONE………………………………………et je suis aujourd’hui ORPHELINE, ASSOMMEE, SUBMERGEE  par le chagrin

MA PETITE MERE….. MAMAN !!!

maman jeune fille

maman jeune fille

photole temps qui passe

maman et moi

maman et moi

maman 60 ans

maman 60 ans

maman - sa dernière photo septembre 2015

maman – sa dernière photo septembre 2015

oeil-qui-pleure

Parrainer un ou plusieurs petits-enfants


Bonjour à tous les seniors qui sont en manque de petits enfants durant ces grandes vacances notamment.

Bonjour à tous les parents qui voudraient confier leurs enfants à des grands-parrains durant cette période de vacances scolaires alors que eux sont obligés de travailler et que les grands parents sont « inexistants ».

Oui c’est à vous que nous pensons, surtout que « les temps sont difficiles », car nous avons la solution à vos peines et vos soucis.

L’Association Grands-Parrains est à votre service depuis bientôt 15 ans, pour mettre en relation des seniors qui n’ont pas ou ne voient pas, pour de multiples raisons, leurs petits enfants, et des enfants qui eux ne voient pas leurs grands parents.

Cette relation intergénérationnelle est pourtant indispensable pour la construction harmonieuse des enfants.

Nous mettons en relation seniors et enfants et leur famille dans le but d’un grand-parrainage qui s’effectue en respectant la charte du parrainage, officialisée par arrêté interministériel du 11 août 2005, publié au Journal Officiel du 30 août 2005.

Ce grand-parrainage est à effets durables.

N’hésitez pas à nous contacter, nous ferons le maximum pour répondre à vos besoins et vos désirs.

 

Association Grands-Parrains

15, rue des Epinettes

94240 L’HAY LES ROSES

Tél : 01.45.46.60.66

Email : grandsparrains@orange.fr

Site Internet : www.grandsparrains.fr


Parrainer un ou plusieurs petits-enfants dans Adresses a retenir

 

A notre papy chéri

Papy, ce que nous redoutions tant est arrivé, tu es parti, tu nous a quittés, nous laissant complètement démunis ; heureusement que, bien qu’invisible à nos yeux, d’ou tu es, tu nous regardes et tu nous entends, hein Papy…….Nous sommes surs, même, que tu souris, car finalement tu as enfin, ta main dans celle de ta fille, notre mère, partie trop tôt vers les étoiles.

Triste, triste journée pour nous tous : le matin du 9 juillet, comme tous les matins, le jour s’est levé, mais pas toi, car à 2 h 10, tu as décidé que ta vie ici bàs se terminait. Dans les derniers jours de ton existence, nous avons lu dans tes yeux, certes la douleur et la peur, mais surtout ta décision de capituler définitivement devant la mort …….tu ne voulais plus vivre ; Nous t’avons encouragé à suivre la lumière et malgré notre gros, gros chagrin, mon Papy, nous sommes soulagés que tes souffrances soient enfin terminées…..néanmoins, malgré cette acceptation nous ne pouvons nous empêcher d’avoir mal au coeur et à l’âme…….T’avons-nous assez remercié, lorsque tu étais encore de ce monde, pour tout ce que tu as fait pour moi, pour nous à la place de nos parents ? En plus de la douleur de perdre votre fille, Mamie et toi Papy, vous avez dû vous remettre dans la peau de « parents » pour que vos petites filles aient une vie normale ….; .à l’age d’être grands-parents, vous avez dû recommencer et assumer la lourde tache qu’est celle d’élever au mieux des enfants.

Aussi mon papy nous sommes tous là pour te dire combien on te remercie de ne pas avoir failli à cette mission ….si nous avons eu une vraie vie d’enfants, d’adolescents enfin de parents nous-mêmes, c’est grace à toi Papy, c’est grace à vous deux ; ……..pour te dire aussi combien on t’aimait, …….on se dit toujours en pareille circonstance que nous ne l’avons pas assez clamé : PAPY, notre papy on t’aimait très fort, et tu vas nous manquer si tu savais, oh combien !.

Tu avais su embellir notre vie ; là tu vois, ma vie me parait d’un coup, plus du tout aussi belle !

On ne choisit pas ses parents ni ses grands-parents ; et pourtant si nous avions eu à choisir nous n’aurions pas pu trouver mieux que le grand-père que tu as été…..et je ne peux que souhaiter à tous les enfants de cette terre, d’avoir un papy comme toi……mon papy d’amour.

Nous nous souviendrons de toi, toujours, car avec l’outil de l’amour, tu as su graver dans nos coeurs des souvenirs qui seront éternels.

Merci, merci Papy……. attend -nous la ou tu seras, un jour ou l’autre Mamie et nous tous nous te rejoindrons, ….à notre tour nous rentrerons à la maison.

Papy, ce que nous redoutions tant est arrivé, tu es parti, tu nous a quittés, nous laissant complètement démunis ; heureusement que, bien qu’invisible à nos yeux, d’ou tu es, tu nous regardes et tu nous entends, hein Papy…….Nous sommes surs, même, que tu souris, car finalement tu as enfin, ta main dans celle de ta fille, notre mère, partie trop tôt vers les étoiles.

Triste, triste journée pour nous tous : le matin du 9 juillet, comme tous les matins, le jour s’est levé, mais pas toi, car à 2 h 10, tu as décidé que ta vie ici bàs se terminait. Dans les derniers jours de ton existence, nous avons lu dans tes yeux, certes la douleur et la peur, mais surtout ta décision de capituler définitivement devant la mort …….tu ne voulais plus vivre ; Nous t’avons encouragé à suivre la lumière et malgré notre gros, gros chagrin, mon Papy, nous sommes soulagés que tes souffrances soient enfin terminées…..néanmoins, malgré cette acceptation nous ne pouvons nous empêcher d’avoir mal au coeur et à l’âme…….T’avons-nous assez remercié, lorsque tu étais encore de ce monde, pour tout ce que tu as fait pour moi, pour nous à la place de nos parents ? En plus de la douleur de perdre votre fille, Mamie et toi Papy, vous avez dû vous remettre dans la peau de « parents » pour que vos petites filles aient une vie normale ….; .à l’age d’être grands-parents, vous avez dû recommencer et assumer la lourde tache qu’est celle d’élever au mieux des enfants.

Aussi mon papy nous sommes tous là pour te dire combien on te remercie de ne pas avoir failli à cette mission ….si nous avons eu une vraie vie d’enfants, d’adolescents enfin de parents nous-mêmes, c’est grace à toi Papy, c’est grace à vous deux ; ……..pour te dire aussi combien on t’aimait, …….on se dit toujours en pareille circonstance que nous ne l’avons pas assez clamé : PAPY, notre papy on t’aimait très fort, et tu vas nous manquer si tu savais, oh combien !.

Tu avais su embellir notre vie ; là tu vois, ma vie me parait d’un coup, plus du tout aussi belle !

On ne choisit pas ses parents ni ses grands-parents ; et pourtant si nous avions eu à choisir nous n’aurions pas pu trouver mieux que le grand-père que tu as été…..et je ne peux que souhaiter à tous les enfants de cette terre, d’avoir un papy comme toi……mon papy d’amour.

Nous nous souviendrons de toi, toujours, car avec l’outil de l’amour, tu as su graver dans nos coeurs des souvenirs qui seront éternels.

Merci, merci Papy……. attend -nous la ou tu seras, un jour ou l’autre Mamie et nous tous nous te rejoindrons, ….à notre tour nous rentrerons à la maison.

(Lettre que j’ai écrite sur sa demande pour une petite-fille à son Papy qu’elle adorait ; elle a lu ce texte à l’église avec une profonde  émotion)

 

 

doudou en chocolat

GENIAL :

La fête de Paques arrive ; dénicher les oeufs dans le jardin, les enfants aiment ……. mais ils aimeront encore plus croquer leur doudou en chocolat en gardant le vrai à la main, ……tout en charchant les oeufs dans la pelouse ou les fleurs …… !!!!!! c’est fort ! Adressez la phot du doudou de votre enfant ou de votre petit enfant et recevez 15 jours plus tard un lot de 6 tablettes de chocolat blanc à son effigie !

24,90 euros

site repéré : www.laviedemondoudou.com

 

doudou en chocolat dans amour maternel-paternel-fratrie photo-2-224x300

 

 

moment de plénitude

Journal

0 h 10 je monte me coucher ; Fangio mon boule vient de sauter sur le lit ; maman est en bas puisque maintenant elle ne peut plus venir dans la chambre attenante à la mienne au 1er étage ; elle s’est donc fait son petit coin à elle dans la grande pièce servant de salon au rez de chaussée.
Je suis bien ce soir, heureuse ; je me dis qu’il faut profiter au maximum de ce moment de bonheur ; maman est la toujours avec nous ; 88 ans cette année ; …!!! la voilà pratiquement la doyenne des gens du village : elle a enterré tous les gens de sa génération …. j. ‘ai peur souvent que ce soit son tour car de toutes les façons, un jour ce sera son tour, comme mon tour, comme celui de ceux que j’aime
Mais ce soir flotte dans l’air un apaisement, une sérénité, du bonheur quoi ….. maman est la, bien la, même si elle souffre de son arthrose, elle est solide dieu merci .
Maman je t,aime
J’aurais pu te le dire tout à l,heure quand je suis venue te dire bonsoir ………..mais tu sais bien que nous sommes trop pudiques pour se dire tout ce qu’il y a dans notre cœur Alors avant d’eteindre et de rejoindre Morphée, j,ai eu un besoin de te l’écrire
Maman je t’aime

Leçon de tendresse d’une « maman chat »

Image de prévisualisation YouTube

 

Oui vraiment, nous les humains, nous avons des leçons à apprendre dans le comportement maternel (et même paternel) de nos amis à quatre pattes quels qu’ils soient !

Merci à l’amie qui m’a envoyé cette vidéo. C’est un ravissement ce spectable d’amour entre un petit et sa mère ……que c’est beau !

Inversion des valeurs – lettre d’une mère à une autre mère HISTOIRE VRAIE.

De quoi bouleverser le coeur le plus endurci

.

Merci Madame de la justesse de vos mots ! 

 

LETTRE D’UNE MÈRE

Chère madame,

J’ai vu votre protestation  énergique devant les caméras de télévision  contre le transfert de votre fils de la prison de Lyon à la prison de Mulhouse.

Je vous ai  entendue vous plaindre de la distance qui vous sépare désormais de votre fils et des  difficultés que vous avez à vous déplacer pour  lui rendre visite.

J’ai aussi vu  toute la couverture médiatique faite par les journalistes et reporters sur les autres mères  dans le même cas que vous et qui sont défendues  par divers organismes pour la défense des droits  de l’homme, etc.

Moi aussi je suis une  mère et je peux comprendre vos protestations et  votre mécontentement.

Je veux me  joindre à votre combat car, comme vous le verrez, il y a aussi une grande distance qui me  sépare de mon fils.

Je travaille mais gagne peu  et j’ai les même difficultés financières pour le  visiter.

Avec beaucoup de sacrifices, je ne peux  lui rendre visite que le dimanche car je  travaille tous les jours de la semaine et aussi  le samedi et j’ai également d’autres obligations  familiales avec mes autres enfants.

Au cas où  vous n’auriez pas encore compris, je suis la mère du jeune que votre fils a assassiné  cruellement dans la station service où il  travaillait de nuit pour pouvoir payer ses  études et aider sa famille.

J’irai lui  rendre visite dimanche prochain.

Pendant que vous prendrez votre fils dans vos  bras et que vous l’embrasserez, moi je déposerai  quelques fleurs sur sa modeste tombe dans le  cimetière de la ville.

Ah , j’oubliais. vous  pouvez être rassurée, l’état se charge de me  retirer une partie de mon maigre salaire pour  payer le nouveau matelas de votre fils puisqu’il  a brûlé les 2 précédents dans la prison où il  purge sa peine pour le crime odieux qu’il a  commis.

Pour terminer, toujours comme mère, je demande à  tout le monde de faire circuler mon courrier, si  intime qu’ il soit. nous parviendrons ainsi  peut-être à arrêter cette inversion des valeurs humaines.  Les droits de l’homme ne  devraient s’ appliquer qu’aux hommes droits  !

            Edith Besançon

            10 Montée Beaumur

             38200 Vienne

Braves gens, dormez en paix!!!!!!!!!

att1111.jpg

Sans commentaires !!!!!

Oh si……j’en fais un : c’est quoi cette justice française ???????

Rester sereine

Il y a pas mal de temps déjà que j’ai renoncé à courir après les choses superficielles; Le temps passe très vite aussi pour ce qui n’est pas important.

Il n’est pas nécessaire de rechercher en Orient ce qui appartient à l’Occident. Tout est présent ici et maintenant;

Mon père disait qu’être heureux de peu, se contenter de ce que l’on a, c’était déjà l’essentiel.

J’ai renoncé à courir après le temps. Définitivement …………..Quand on réfléchit bien, rien n’est important, hormis la qualité de notre vie.

Et  j’ai compris enfin qu’il ne fallait pas charcher à ressembler aux autres,qu’ il fallait être soi-même. Il y a en chacun de nous beaucoup de qualités cachées.

Marcher dans la nature, en Bretagne, à Douchy aussi m’a conduite progressivement à retrouver la sérénité qui était en moi et que j’avais occultée, lorsque jeune, beaucoup plus jeune, je m’étais souvent laissé influencer par des informations et des comportements qui ne cherchaient qu’à me rendre  triste, voire dépressive. J’ai appris à me délester de lourds bagages qui, dans le passé,  ont alinéné  ma liberté.

J’ai entrepris un long travail sur moi-même, j’ai appris à être à l’écoute de mes propres envies et de mes véritables désirs ….. petit à petit j’ai retrouvé l’harmonie avec moi-même.

Essayons  de faire de chaque jour, un jour unique

photo1081.jpg

« Pour être heureux essayons de vivre un moment d’éternité ».

Douchy, voilà 3 jours, un soir …..

je suis restée là, je ne sais combien de temps …….hypnotisée par cet astre nocturne le ciel était déjà bien noir …..Il faisait encore doux, une odeur de bois brulé flottait encore dans l’air ; ici les gens brulent encore leurs branches et feuilles mortes dans leur jardin ; j’admirais en même temps cette vieille batisse qu’est notre maison, ….me rappelant toute la sueur, l’énergie et l’amour que mon père y avait laissés pour  l’agrandir, la faire belle, l’entretenir …..

et maman, ……. pas loin de moi, heureusement toujours là, ! je me sentais bien, bien, bien……..une merveilleuse sensation de légèreté de mon corps …..tel un oiseau, j’étais arraché à l’attraction terrestre……..

pour moi, ce soir là, ce fut mon moment d’éternité………………… peut-être que papa me regardait de là haut!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

SAIT-ON JAMAIS ??????
 

123456

Mairie Semur-en-Brionnais I... |
CETTE ANNEE LA ... |
Noemie's blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog intéressant
| bdmoche
| my blog